TRANSPORT AÉRIEN & DEVELOPPEMENT DURABLE : EST-CE REALISTE?

lundi 5 septembre 2016
Actus du réseau International Mobilité - Transport
Énergie - Construction
Mobilité et transports
TRANSPORT AÉRIEN & DEVELOPPEMENT DURABLE : EST-CE REALISTE?
Tweetchat Tourisme Durable #TDTC : Tourisme durable & Transport aérien - Avec AIR FRANCE

Un mardi sur deux, ATD organise un chat' sur Twitter avec des invités spéciaux. AIR FRANCE a pu apporter son expertise et des éclairages sur le sujet du transport aérien. Une réflexion s'est construite avec différents intervenants impliqués dans le développement durable : Transport aérien et développement durable, est-ce compatible ?

Transport aérien et développement durable : est-ce réaliste ?

Si la question se pose, c’est que le secteur aérien est de loin le plus consommateur de CO2 parmi tous les modes de transport touristique : un avion rejette plus de 300g d'équivalent CO2 par kilomètre … [Rose Nicolas].

Toutefois, l’avion contribue à notre ouverture sur le monde ! [Construire Monde]. Le transport aérien rend accessible le voyage, facteur de paix et de développement durable [ATR].

ll s’agit donc d’œuvrer pour la compensation carbone du secteur. Pour cela, il faut  s’y intéresser, approfondir puis valoriser les initiatives positives. D’après ATR : “stop aux idées reçues” : les opérateurs de voyages (lointains en avion) ont été les pionniers du tourisme durable, notamment Maurice Freund, dont les mémoires ont été publiées récemment : “Est-ce ainsi que les hommes volent - Mémoires d’un Robin des airs”.

Air France nous rappelle que l’aérien est à l’origine de 2 à 3% des émissions de CO2 et que le développement durable est l’une de ses priorités. Au-delà de son aspect environnemental, le développement durable repose également sur le social et le sociétal. Un engagement repris dans le Rapport Développement Durable de la compagnie.

 

Comment le transport aérien peut-il concrètement participer à la protection de l’environnement ?

Au niveau global, c’est l’OACI (Organisation de l’Aviation Civile Internationale) qui accompagne le secteur du transport aérien pour son développement durable, notamment sur les questions environnementales : limitation / réduction du nombre de personnes exposées à un niveau élevé de bruit des aéronefs, de l’incidence des émissions sur la qualité de l’air local, des émissions de gaz à effet de serre sur le climat mondial.

Concrètement, Air France s'engage en modernisant sa flotte : allégement de la masse embarquée (les sièges notamment), écopilotage, compensation des émissions de GES (parmi les exemples d’action compensation carbone + satisfaction client, citons les repas bio et végétariens sur les vols long-courriers.

L’utilisation de biocarburant est également privilégiée mais ce dernier est “pour l'instant encore trop limité”. Air France identifie le besoin d'en favoriser la production en France. Une production locale de carburants naturels pour visiter le monde, n’est-ce pas là un projet qui a du sens ?

En partenariat avec BETC Sustainable, Air France a développé la “Labline for the future” : la ligne Toulouse-Orly est ainsi devenue la “vitrine de l’innovation du Voyage Durable”.

Ce projet a donné lieu à des vidéos attractives au discours pédagogique. Son objectif : “inventer le voyage aérien responsable” et “faire découvrir aujourd’hui comment on voyagera demain”, de façon compréhensible et accessible à tous.

Chaque action développement durable de la compagnie porte la nouvelle signature Air France Takes Care. Parmi les résultats probants, citons : -7% de consommation de carburant, -38% de bruit et -18% de déchets.

 

Responsabilité sociale & sociétale des transporteurs aériens : Quelles initiatives ? Quelles destinations desservir ?

Dans sa stratégie de développement durable, Air France est engagée dans le développement local, avec l’action “effet ricochet” : des programmes d’aide à l’emploi, à la formation, à l’insertion, programmes de tourisme responsable et solidaire, dont la lutte contre le tourisme sexuel avec ECPAT (End child prostitution, childpornography and trafficking of children for sexualpurposes).

La lutte contre la déforestation à Madagascar avec l’Agence Française de Développement et l’association Etc Terra fait également partie de ses actions.

Pour promouvoir le tourisme responsable, Air France a choisi de s’engager avec l’association ATR (Agir pour un Tourisme Responsable), l’ONG Gawad Kalinga aux Philippines et MadTravel.

 

Le développement durable du transport aérien : quels bénéfices pour les passagers ?

Pour Air France, la satisfaction clients fait partie intégrante d’une démarche de développement durable. Confort, praticité, services digitaux (moins de papier et plus de facilité), produits éco-conçus… Tout est pensé pour le bien-être des passagers. Ceci favorise la transmission de comportements positifs dans la destination desservie (cf. la mathématique du plaisir selon Air France)

Afin qu’ils soient acteurs de leur voyage à 100%, Air France invite ses clients Flying Blue à s'engager en offrant leurs miles à des ONG soutenues par la compagnie.Les actions de développement durable sont une “bonne approche pour communiquer et associer les voyageurs au tourisme durable”[ATR].

 

Le "vol responsable du futur", ça vous donne des idées ?

Une démarche “Open Innovation” via des partenariats et une quinzaine de start-up est menée par Air France qui travaille quotidiennement avec des constructeurs et divers acteurs pour “inventer le voyage aérien responsable”et repenser son coeur de métier. Air France est notamment membre fondateur du Welcome City Lab.

De nombreux projets d’”aviation renouvelable” se distinguent avec la récente réussite du Solar Impulse, et d’autres concepts comme Le ProgressEagle et le SkyWhale, dont l’envol est prévu pour 2030 !

En images

<
     
>
Categories Actualités